TV5Monde accentue sa présence en Afrique

Alors que son directeur général, Yves Bigot, vient d’être reconduit à sa tête pour cinq ans, la chaîne TV5Monde poursuit son africanisation dans l’espoir de faire face à une concurrence en pleine recrudescence.

TV5Monde poursuit son programme d'africanisation

Yves Bigot, directeur de TV5Monde

N’Fanteh Minteh et Dominique Tchimbakala à la présentation du journal Afrique, Amobé Mévégué, Lise-Laure Étia et Christian Éboulé aux manettes d’Africanités, Juliette Ba au volant de Ça roule… « La chaîne culturelle francophone mondiale » mise désormais (presque) tout sur le continent. Et ce n’est qu’un début.

Reconduit le 27 novembre au poste de directeur général de TV5Monde, Yves Bigot, revendique clairement ce choix : « Notre stratégie, c’est d’être chaque jour plus africain. Que ce soit nos émissions, nos séries, nos films ou nos documentaires. Aujourd’hui, cela représente 15 % de nos programmes, et notre ambition est que cette proportion augmente encore. »

Fondée en 1984, distribuée dans plus de 200 pays et territoires, TV5Monde est par l’audience cumulée de ses 11 chaînes (9 régionales et 2 thématiques) le premier média francophone à l’échelle de la planète (55 millions de téléspectateurs par semaine).

Et la francophonie, plus que jamais, c’est l’Afrique, avec 55 % des locuteurs dans le monde, et d’ici à 2050, près de 85 %. « Nos trois plus fortes audiences sont en Afrique, fait valoir Denise Epoté, animatrice et directrice Afrique.

En tête, la RD Congo, puis le Mali et la Côte d’Ivoire. » En matière de revenus publicitaires, le constat est le même : « Sur les 3,9 millions d’euros récoltés en 2016, 44 % provenaient de TV5Monde Afrique », poursuit-elle.

Depuis quelques années, le paysage audiovisuel du continent est en ébullition. Entre grands groupes internationaux insatiables (Al-Jazira, Canal+, StarTimes…) et médias locaux qui bourgeonnent, une guerre de position est à l’œuvre. Avec 116 millions d’euros de… Lire la suite

Source : Jeune Afrique

[fbcomments]