Niger Télécom en voie de mise en route

            Niger télécom est le nouveau opérateur de télécommunication au Niger. C’est le fruit de la fusion des deux compagnies nationales de téléphonies nigériennes à savoir, Sonitel qui opère sur téléphone fixe et Sahelcom qui opère sur mobile.

Niger TELECOM est la fusion de deux opérateurs de téléphonies

Lancement de l’opérateur Niger Télécom

    La crise financière que traverse le Niger est la cause principale de cette fusion. L’objectif pour Niger Télécom est d’allier les ressources dispersées entre deux opérateurs pour les limiter à un unique opérateur.

         Doté d’un capital initial de 23,5 milliards de Francs CFA (35 millions d’euros), c’est tout simplement l’officialisation d’une mesure qui avait été prise en octobre 2015, par le ministère des télécommunications à l’issue d’un conseil ministériel qui s’est tenu mercredi le 28 septembre 2016.

           

Le ministre nigérien des télécommunications, compte à travers la réalisation de ce projet, gagner des parts de marché en Afrique de l’ouest et mutualiser les ressources techniques. Il compte dans le même temps, rendre l’opérateur national plus attractif et s’arrimer à la tendance régionale d’un seul opérateur.

            Notons que cette fusion est due aux gros problèmes financiers que rencontrent la société sahélienne des télécommunications Sahelcom opérant dans le secteur de la téléphonie mobile et d’internet, et de la société nigérienne des télécommunications Sonitel exerçant dans la téléphonie fixe et internet, des structures qui avaient été nationalisées en 2012.

Encore que, des deux compagnies, Sonitel détient presque le monopole, avec une part importante de marché estimée à 99,77% du marché de la téléphonie au Niger.

            Cependant, sept millions sur les dix-sept millions de la population nigérienne sont abonnés à un opérateur de téléphonie mobile.

Loin derrière le leader indien Bharti Airtel qui compte près de 3,5 millions d’abonnés pour 58,62% des parts de marché, le français Orange avec 1,67 millions d’abonnés pour 27,5% des parts de marché et Maroc télécom avec ses 604 499 abonnés pour 9,96% du marché, Sahelcom ne comptait en 2015 que 347 000 abonnés. De surcroît c’est une nage à contre courant que les deux opérateurs ont mené depuis 2010 pour sortir du rouge.

Hervé Atangana.

[fbcomments]