Piment : une source de revenu insoupçonnable

Une variété de piments - © Kalaranet.com

Une variété de piments – © Kalaranet.com

Les âmes les plus nostalgiques se souviendront surement du livre «les bimanes» de Sévérin Cécile Abega. Ses histoires, plus passionnantes les unes que les autres nous ont presque fait oublier à quel point la troisième nous «tapait sur les nerfs». Parmi eux, on ne peut oublier celle du bon vieux Tchakarias, «le savon», «une petite vendeuse de beignet» mais surtout pas «au ministère du soya». La phrase qui ouvre celle-ci  est «le piment est une bénédiction du ciel…». Il faut dire que sur ce point il a absolument raison. Pour certains, tout repas dans lequel il manque ce brin d’épices, est catégoriquement incomestible et totalement fade. On comprend donc pourquoi ce fruit  se vend extrêmement bien à travers le pays. Il suffit de se rendre au marché pour constater qu’il est impossible de faire deux pas sans apercevoir un vendeur de piment, et la plupart du temps ce sont des enfants de 9 ans qui en portent sur un plateau ou dans des plastiques.

Le phénomène s’est vu accentué avec l’arrivée des grandes vacances. Ce n’est plus seulement au marché qu’on les aperçoit à présent, c’est désormais aussi entre les rues de nos maisons. Cette source est revenu est apparemment très fructueuse, car l’un d’eux confit en effet «je vends un paquet à 100 F, si je vends même 10 paquets ça me fait déjà 1000 F, en un mois j’ai 30000 F. Si je vends pendant toutes les vacances, j’aurai assez pour payer mon inscription en début d’année scolaire. En plus de ça les femmes sont nombreuses à en vouloir, donc ça se vend plutôt bien». Les plantations de piments sont désormais plus nombreuses que d’habitude, même en ville. Il y en a déjà qui produisent à domicile, la plupart du temps derrière leur maison avant de trouver des points de ventes pour acheminer leur produits. Ainsi, avec des plantations de plusieurs centaines d’hectares, les revenus sont colossaux. Espérons tout de même, qu’à la longue il ne sera pas produit avec des composants dangereux pour a santé, juste pour accroître les rendements.

Écrit en collaboration avec Dona Belibi (stagiaire)

[fbcomments]