Xavier Niel et ses investissements immobiliers

      Xavier Niel est milliardaire. On sait que  les télécommunications ont fait de lui un homme fortuné. Mais, le fondateur de Free a également de nombreux investissements dans l’immobilier.

              Xavier Niel a investi dans des hôtels particuliers, des bureaux de commerce et des logements de différents standings. Un festival d’investissements immobiliers avec des partenaires divers.

Xavier Niel est un homme d'affaire français qui a beaucoup investi dans l'immobilier

Xavier Niel, le milliardaire français

            Le succès de Xavier Niel dans le domaine de l’immobilier est très loin d’être le fruit du Hasard.

Le milliardaire français trônes en effet à la 129 ème place des personnalités les plus fortunées de la planète, avec une fortune estimée à 9,7 milliards de dollars soit environ 9 milliards d’euro, de quoi  s’offrir les biens immobiliers les plus prestigieux, les plus impressionnants et les plus fonctionnels.

            Notons que parmi ses dernières acquisitions figure l’hôtel Coulanges, un splendide ensemble immobilier situé sur la place des Vosges en plein Paris.

L’actuel patron de l’opérateur de téléphonie Free aura déboursé la rondelette somme de 31,5 millions d’Euro pour s’offrir cet édifice inscrit dans la liste des monuments historiques français. L’édifice de 2300 mètres carrés comporte une quinzaine d’appartements très luxueux  chargés d’histoire.

 

En 2015, celui qui avait impulsé la création d’un incubateur de start-up avait dans la même lancée, initié un projet de création de logement pour ses poulains.

Un projet  gigantesque de 10 000 mètres carrés de logements et près de 2 000 mètres carrés de bureaux et de commerce dans la capitale française.

D’après le magazine économique Challenges, parmi les autres investissements immobiliers ayant appartenu, détenus en partie ou en totalité par Xavier Niel, il y a  :

  • une propriété dans la prestigieuse Villa Montmorency
  • le Palais rose dans Paris 16 ème  :  prix  : 11 millions d’euros sans les importants travaux qui ont suivi
  • le golf du Lys, un parcours de 120 hectares près de Chantilly : prix  : 5 millions
  • L’Apogée, l’hôtel 5 étoiles de Courchevel construit  pour 100 millions
  • Le Chanrossa, un hôtel 2 étoiles aussi situé à Courchevel
  • La villa Mazarin, un hôtel  4 étoiles de Paris : prix  : 25 millions d’euros
  • Un ancien immeuble de la poste dans le 15 ème arrondissement de Paris avec près de 7 000 m²
  • Plusieurs bâtiments loués par But
  • Plusieurs autres immeubles dans Paris
  • L’immeuble Sémaphore à Ivry
  • L’immeuble Bellini à Puteaux
  • Le Ravel à Levallois acheté près de 32 millions
  • 3 immeubles avenue Foch à Paris acquis à 84 millions
  •  l’ancienne Pharmacie centrale des Hospices face à Notre-Dame de Paris, rachetée à 35 millions.
  •  Les Flanades à Sarcelles
  • la transformation de l’ancien hôpital de Bonifacio en résidence
  • la revente de seize appartements et des murs commerciaux du Relais de la reine, un prestigieux immeuble de la Croisette à Cannes.
  • L’immeuble du 67 boulevard Lannes à Paris où vécu Édith Piaf

Cette liste est loin d’être exhaustive.

Ce sont des joyaux architecturaux et immobiliers de l’histoire de France qu’a acquis ou investi le fondateur du Groupe Iliad et les sommes qu’il y met illustrent bien sa capacité d’investissement et le niveau de sa fortune.

René Benoist avec la participation de Hervé Atangana

[fbcomments]