Paul Bocuse, décès du grand chef français à 91 ans

Le grand chef français Paul Bocuse, infatigable héraut du prestige tricolore et de sa propre renommée, est mort dans son sommeil, samedi 20 janvier à l’âge de 91 ans.
Paul Bocuse était surnommé le Pape de la gastronomie française

Paul Bocuse est mort samedi 20 janvier à 91 ans

« Pape de la gastronomie française », « primat des gueules » ou simplement « M. Paul ». Le grand chef français Paul Bocuse, infatigable héraut du prestige tricolore et de sa propre renommée, est mort dans son sommeil, samedi 20 janvier à l’âge de 91 ans.

Celui qui fut élu « cuisinier du siècle » s’est éteint dans sa célèbre auberge de Collonges-au-Mont-d’Or, près de la capitale des Gaules, a annoncé sa famille. Il était atteint depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson.

Star parmi les stars des fourneaux, bâtisseur d’un empire estimé à plus de 50 millions d’euros, Paul Bocuse, toujours prêt à poser avec sa veste et sa toque de cuisinier, était aussi le plus ancien des trois étoiles au monde, depuis 1965 sans discontinuer.

Le président de la République, Emmanuel Macron a salué samedi un homme qui était « l’incarnation de la cuisine française »« Son nom seul résumait la gastronomie française dans sa générosité, son respect des traditions mais aussi son inventivité », a-t-il souligné dans un communiqué, estimant que la gastronomie française perdait « une figure mythique qui l’aura profondément transformée ».
Né le 11 février 1926 dans une famille de cuisiniers de père en fils à Collonges-au-Mont d’Or, près de Lyon, cet épicurien à l’énergie débordante, infatigable globe-trotteur, a consacré sa vie à la gastronomie.
Entré en apprentissage à 16 ans à Lyon, il poursuit après la guerre sa formation chez Eugénie Brazier, première femme triplement étoilée en 1933, qui lui inculquera la rigueur. Puis chez Fernand Point, à Vienne (Isère), au… Lire la suite
Source : Le Monde
[fbcomments]