Boko Haram : A. Shekau réaffirme être le chef

Capture vidéo d'Abubakar-Shekau de Boko Haram

Abubakar Shekau chef du groupe terroriste Boko Haram

Mardi dernier, l’Etat Islamique annonçait la nomination d’un nouveau chef au sein du groupe Islamiste Boko Haram. Abou Moussab al-Barnaoui, c’est le nom de l’individu qui est censé remplacer à ce poste Abubakar Shekau. Si les partisans de la secte sont impartiaux dans cette décision, l’ancien chef lui n’as pas hésiter à là contester à travers un message audio d’une dizaine de minute diffusé le lendemain de cette nomination et une vidéo publiée dimanche. L’ancien chef de la section de l’Etat islamique en Afrique de l’ouest a donc repondé présent depuis sa disparition en mars.

Pourquoi ce changement ? Seuls les dirigeants de l’Etat Islamique peuvent vous donner les réponses, celle de Shekau n’a pas tardé à sortir. L’enregistrement d’une dizaine de minute faisant objet de contestation montre bien le mécontentement de l’ancien chef de la secte islamiste Boko haram. Un enregistrement dans lequel Abubakar Dhekau s’exprime en deux langues. Ce dernier conteste vivement la nomination d’Al Barnaoui, et exprime bien sa dévotion et son envie grandissante de vouloir établir un califat Islamique en Afrique en ajoutant que les gens doivent se rendre compte de leur présence. Il exprime encore une incompétence de son remplaçant pour plusieurs raisons liées à des préceptes religieux islamistes. De quoi affirmer sa divergence face au idéaux de son remplaçant qui selon lui atténuera les effets de la secte. Il a notamment à travers une vidéo publiée dimanche dernier, ré exprimer un objectifs d’intensifier son combat Djihadiste. Il en fait une responsabilité personnelle. Il veut notamment couper les critiques de l’EI qui lui reprochent d’avoir éliminé depuis 2009 des dizaines de milliers de personnes, en majorité des Musulmans.

Il faut noter que dans cette contestation, le chef de Boko Haram ne remet pas en cause son allégeance à l’Etat Islamique, et retient le nom de son groupe avant cette dévotion en 2015. Ce dernier a notamment, selon ses déclarations envoyés plusieurs lettres au calife de l’Etat Islamique sur sa position quant à cette décision. Bien que l’enregistrement n’ait pas encore été authentifié, on peu déjà émettre l’hypothèse de deux idéologies divergentes entres les deux chefs de Boko Haram. On ne connait pas grand-chose sur ce nouveau chef, mais à travers l’une de ses interviews publiées dans le journal Al NaBaa, parution hebdomadaire en arabe de l’EI, Abou Mosab Al Barnaoui parle de l’histoire du Djihad dans la région d’Afrique de l’ouest. En tout cas, à travers sa vidéo de dimanche dernier, on peut dire que l’investiture du nouveau nominé n’est pas pour maintenant.

Hervé Atangana

[fbcomments]