Michael Wolff sort son livre sur la présidence de Trump

Après avoir suivi de près Donald Trump dans sa première année au pouvoir, Michael Wolff sort ce vendredi un livre truffé d’anecdotes sur la vie du président depuis son élection. Des histoires parfois futiles, mais pas toujours.

Michael Wolff est un journaliste américain

Sortie du livre de Micheal Wolff sur Donald Trump

Il ne devait sortir que mardi mais “Fire and Fury : Inside the Trump White House”, le livre de Michael Wolff, est bien en librairie dès aujourd’hui aux Etats-Unis, et ce malgré la volonté farouche de Donald Trump de faire interdire sa publication.

Les avocats du 45e président américain avaient évoqué des poursuites pour diffamation et pour cause, ce recueil d’anecdotes et de témoignages sur la nouvelle vie de Trump à la Maison Blanche n’est pas toujours à son avantage, loin de là.

Dénonçant des comptes-rendus “faux [ou] sans fondements”, comme le rapporte Le Monde, qui se fait l’écho de l’AFP, les avocats du chef d’Etat ont réclamé dans une lettre que l’auteur et son éditeur “cessent immédiatement” la publication de l’ouvrage au coeur de la polémique.

Problème : l’éditeur n’était visiblement pas prêt à aller dans leur sens. De son côté, Michael Wolff se frotte les mains après la promotion planétaire dont a bénéficié son ouvrage, notamment grâce à Donald Trump lui-même.

“Et voilà. Vous pouvez l’acheter (et le lire) demain. Merci, monsieur le président”, s’est empressé de tweeté Michael Wolff.

Fort de ses 200 entretiens ou presque, avec des proches du président américain, le journaliste compile des anecdotes parfois drôles, inquiétantes, futiles ou révélatrices sur la personnalité et les attitudes de Donald Trump depuis qu’il est à la tête des États-Unis.

Avec en premier lieu sa réaction lors de sa victoire aux élections face à Hillary Clinton en novembre 2016.

Alors que l’on pourrait s’attendre à de la joie, il n’en est rien. À en croire Michael Wolff, Trump avait prévu de perdre ces élections.

L’auteur s’explique dans son livre : “une fois qu’il aurait perdu, Trump serait devenu à la fois extrêmement célèbre et l’éternel martyr de cette véreuse… Lire la suite

Source : L’internaute

[fbcomments]