Audrey Chicot : un modèle de réussite au féminin

La société est remplie des personnes exceptionnelles, des personnes qui font de leur vie une source d’inspiration pour les autres. Audrey Chicot fait partie de cette catégorie de personnes. Cette brave femme d’affaires camerounaise à travers son parcours démontre qu’avec la volonté, la foi et le travail rien n’est impossible. 

Audrey Chicot est Ceo de CEO MSMI

Audrey Chicot une femme d’affaires particulière

Son aventure entrepreneuriale est à la fois exceptionnelle et évocatrice, percée les murs de l’indifférence pour ouvrir les portes des opportunités pour tous c’est ce que cette brave compatriote a su faire dans le secteur industriel.

Elle est une femme de valeur, passionnée par son travail et fière de ses réalisations, elle possède tous les traits d’une grande amazone. Audrey Chicot affiche une passion et une détermination hors de commun dans son travail au quotidien. 

Bien qu’étant la seule femme camerounaise exerçant dans le métier de la fabrication mécanique et de la maintenance industrielle, la quadragénaire n’affiche aucun complexe face aux concurrents, bien au contraire son entreprise fait partie des meilleurs sur le continent.

 Pourtant, il est important de le dire que rien ne présageait la présence d’Audrey Chicot dans ce secteur d’activité.

C’est au lycée de Bonadoumbé à Douala qu’Augustine Audrey Ngo Yetna Epse Chicot effectue ses études secondaires. Elle achève son secondaire avec l’obtention d’un baccalauréat en comptabilité, nous sommes dans les années 90.

 Quelque année plus tard, en 1998 précisément, elle s’envole pour la France. En France justement, elle fait la rencontre de son futur époux qui est ingénieur des Arts et Métiers, elle ne tombe pas seulement amoureuse de ce dernier, mais aussi de son métier. 

Pendant 3 ans au début des années 2000 avec passion et détermination, elle va apprendre la fabrication mécanique et la maintenance industrielle.

Après sa formation, Audrey Chicot prend conscience ( après une commande d’une… Lire la suite

Source : Cameroun Ceo

[fbcomments]