Sport : les revenus du deux poids deux mesures

Une différence de revenus en sport

Les vedettes du sports, mieux payés

Nous sommes à quelques jours des JO, qui débuteront le 5 Août prochain. Au programme il y aura Nikola Karabatic, Tony  Parker, Teddy Riner, ainsi qu’une pléthore d’autre vedette du sport de la république française, au total 396 athlètes. Se trouve dans ce grand groupe, des sportifs ,que le grand public ignore ,et qui ont un revenu minable.

À titre d’illustration, tenez ce chiffre : 40% des sportifs toucheraient moins de 500 euros par mois. Ce chiffre nous est présenté par un rapport du ministère des sport qui date de 2011. Ces sportifs sont obligés de trouver un autre emploi pour pouvoir convenablement subvenir à leurs différents besoins.

Le revenu de ces vedettes moins connues est un fossé en comparaison avec le revenu des sportifs plus connus ; les sportifs professionnels. L’un de ces pros est le célèbre Tony Parker, le basketteur qui ne sera pas absent au jeux olympiques de cette année. Il est actuellement le sportif français ayant le revenu le plus élevé : 19,9 millions par an selon le classement de l’équipe, soit 8 millions provenant des sponsors.

Ce constat ne laisse pas les pouvoirs publics indifférents. L’État  compense ,sous condition, les trimestres de retraite non cotisés par les sportifs de haut niveau. Par ailleurs Une proposition de loi a été votée , ayant pour but le renforcement de la couverture sociale des sportifs. Grâce à une cotisation de leur fédération, ils peuvent désormais être dédommagés en cas d’accident de travail.

 

Vincent Chaudel, expert du sport dans le cabinet de conseil Wevestone pense qu’on pourrait inciter les entreprises à soutenir financièrement les sports peu médiatisés comme c’est déjà le cas pour la culture et pour l’art.

Le « Pacte de performance » est déjà une grande avancée dans la tentative d’apporter de l’aide à ces sportifs. Il consiste à pousser les entreprises à soutenir les sportifs méconnus, via un contrat d’image ,ou un contrat de travail. 90 entreprises se sont déjà prononcées pour financer 165 athlètes. C’est un grand pas.

 

Mbou Sop Yann Cyrille.

[fbcomments]