Serge Aurier : tout sur l’affaire de sa condamnation

Serge Aurier a été condamné par la justice française. Deux mois de prison ferme, c’est la peine endossée par le défenseur du Paris-Saint-Germain dans l’affaire de violence sur un policier.

L'image de Serge Aurier se dégrade de plus en plus

Serge Aurier condamné à deux mois de prison ferme

 Entendu par la justice dans la matinée de lundi, la décision est tombée dans la même journée.

Si le latéral ivoirien ne sera pas incarcéré, en bénéfice d’une peine aménageable et donc disponible pour le match de league des champions mercredi 28 septembre en Bulgarie, il faut dire que son image en a pris un grand coup.

Il est notamment tenu de payer une amende de 2100 euros pour violence sur un policier.

           

 Encore que l’international ivoirien risquait bien plus que ce qui lui a été infligé comme peine, déjà que le juge de l’affaire s’était montré bien plus rigoureux que le procureur qui lui n’avait requis qu’une peine de deux mois avec sursis. Ce qui a rendu possible le déplacement du footballeur mercredi pour affronter le club bulgare.

            L’affaire n’est que la suite de faits qui se sont déroulés il y a bien plus de cinq mois. En effet, Serge Aurier avait eu une altercation avec un membre de la brigade anti-criminalité à la sortie d’une boite de nuit sur les Champs-Elysées.

Bien que placé en garde à vue après les faits, il n’avait pas pour autant été sanctionné par son club qui s’en est tenu à la présomption d’innocence de leur joueur.

            Une affaire qui n’arrange en rien la situation que traverse le joueur depuis le début de cette année 2016. L’ivoirien est impliqué dans des faits tous aussi divers les uns que les autres. Il était déjà exclu du Paris-Saint-Germain en février pour un mois, après avoir offensé son entraîneur de l’époque Laurent blanc et certains de ses coéquipiers à travers une vidéo publiée sur périscope.

            Dans tous les cas, au vu des faits, cela s’avère très peu surprenant, mais on espère que le  joueur du PSG retrouvera très vite les rails qui semblent lui échapper bien trop souvent cette année.

Hervé Atangana.

[fbcomments]