Pokémon Go : le jeu virtuel dans la vraie vie

 

Réalitée augmentée Pokemon Go

Pokemon Go le jeu dans la réalité

S’il y’a un jeu qui fait parler de lui en ce moment, c’est bien Pokémon Go.La fièvre Pokemon Go a gagné le monde entier en moins d’un mois, et ne semble pas sur le point de s’arrêter.

Développé par Niantic et Distribué par Nintendo, Pokémon GO est un jeu de réalité augmentée sur mobile, disponible sur IOS et Android en téléchargement gratuit.Le jeu intègre dans l’environnement réel de petites bestioles appelées Pokémons. L’objectif étant de les capturer en se servant d’outils divers. Sorti le 13 juillet dernier l’application a en quelques jours écrasé les record de téléchargement de Badoo, Whatsapp, Twitter et plein d’autres applications populaires.

A peine sorti, le jeu est devenu un véritable phénomène de société. Les joueurs marchent dans les rues, les forets, les hôpitaux, les immeubles et même les parcs à la recherche de petits monstres mythiques. Les Pokémons qui depuis plus de 20 ans n’étaient connus que par la série et les jeux sur consoles, ont fini par débarquer dans la vraie vie. Le but du jeu étant de capturer ces bestioles, de les entrainer et de participer à des combats pour gagner en puissance et en expérience. Plus de 30 millions de téléchargements en moins de deux semaines. Ce qui permet de voir l’ampleur qu’a pris ce phénomène. L’appli a notamment fait grimper en flèche le chiffre de Nintendo et n’a pas encore cesser de l’étendre.

Rendu à ce jour, Pokémon go est présent dans de nombreux pays européens, asiatiques et aux Etats-unis. Elle est tout aussi présente en Afrique. Elle a beaucoup d’incidences sur la vie des joueurs dans le monde depuis sa sortie. Des faits tout à fait intrigants, comme trouver un Pokémon dans une église, ou encore de trouver des objets nécessaires dans un poste de police et même dans un lac. Des gens qui se noient et même l’un des cas les plus drôles, un homme qui joue pendant que sa femme accouche. Des faits qui n’ont pas tardé à attirer la controverse.

La facticité d’intégration du jeu Pokémon Go est liée au fait qu’il est basé sur un système de géolocalisation par satellite tout en exploitant la capacité de l’appareil photo. Ce qui s’avère selon plusieurs points de vu un grand danger pour les joueurs, car entrainant ces derniers à se rendre dans des endroits absurdes juste pour avoir des Pokémons très rares, ou pourquoi pas vers le légendaire Pikachu. En tout cas, ce n’est pas un fossé ou une voiture en circulations qui semble pouvoir arrêter les amateurs de ces petites bêtes qui avancent à tout va les yeux rivés sur leurs téléphones.

Plusieurs marchés sont en effet touchés par cette application.Les télécommunications, il faut préciser que le jeu nécessite une connexion à internet et un Smartphone avec des bonnes capacités. Ce qui ne semble pas suffire, les joueurs de Pokémon go tendent à se déplacer avec des batteries de rechange et des chargeurs, donc même le secteur de l’énergie. La fièvre Pokémon ne cesse donc pas de se rependre et son impact continu de se faire ressentir. Elle a même commencé à faire des victimes. Un jeune de 18 ans décède dans une embuscade au Guatemala en jouant en Pokémon Go, Comme quoi il faut avoir ces bestioles à tous les prix.

Hervé Atangana

[fbcomments]