Médecin et hausse des prix en France

Le syndicat en France a donné son accord pour la signature de la nouvelle ” convention tarifaire des médecins “. Cette convention,  qui a reçu, comme l’affirme monsieur Jean – Paul Hamon, président de la FMF (Fédération de Médecins de France) , “un oui à contre cœur”, envisage des possibilités de revoir à la hausse les frais de consultation médicale chez un médecin généraliste qui doivent passer de 23 à 25 euros l’année prochaine.

Le métier de médecin doit être revalorisé

Une hausse du prix en faveur du médecin en France

Jean Paul Hamon, en tant que médecin généraliste a incité les membres de leur syndicat à porter leur choix sur ce texte. Le médecin généraliste Hamon exprime ainsi ses sentiments: ” je considérais qu’une gauche aux abois, en mal de réélection, serait de toute façon plus généreuse qu’une droite fraichement élue”.  Il  déclare également que “dans le contexte sécuritaire que nous connaissons, il ne sera certainement pas question de la santé pendant la compagne présidentielle, c’était pour cela que j’avais poussé les adhérents de mon syndicat à voter oui. Ils ont donné un oui du bout des lèvres”.

“En étant le syndicat qui a permis l’application de cette convention, j’espère qu’on va en fin nous écouter”. C’est ainsi que monsieur Jean Paul Hamon a exprimé ses espérances.

Le président de la Fédération des médecin français a souligné qu’il n’est pas question de s’honorer sur cette revue à la hausse des frais de consultation en faveur des médecins, qui n’est que de 25 euros puisque, signale-t-il, la moyenne de ces frais dans presque toute l’Europe est de 40 euros et que dans les dix prochaines d’année le nombre de généralistes va diminuer  de 25% au moins.

Pour sauver cette profession, il faudra la valoriser, la faire retrouver son attrait d’antan; une variation de 2 euros seulement ne peut rien changer à la vie.

Le 27 juillet de cette année 2016, deux syndicats sur les cinq avaient signé le protocole d’accord; mais le texte n’était pas validé faute d’une troisième signature. Ce dimanche 21 août 2016, les concernés ont vu ledit texte validé avec la signature de la Fédération des médecins de France, qui occupe le troisième rang parmi les organisations syndicales de ce genre.

Mbou Sop Yann Cyrille

 

 

 

[fbcomments]