Afrique du Sud: l’enjeux des municipales

Election municipale en Afrique du Sud

Le peuple fait son choix

À l’occasion des élections municipales en Afrique du Sud, les voix de 26,3 millions de Sud-Africains sont attendues, dans l’optique de renouveler le mandat des maires et celui des conseils municipaux des villes du pays ; à savoir 278.

Le scrutin est local, et arrive lorsque le parti au pouvoir, le congrès national africain est face à plusieurs difficultés. Ces problèmes sont liés à une crise interne et à l’électorat du parti au pouvoir. On se demande donc si les opposants ne vont pas remporter certaines municipalités.

On élira les représentants des municipalités, des agglomérations, ainsi que des unités administratives plus petites. L’Alliance démocratique constitue la principale opposition. Ce parti s’insurge contre la corruption du parti au pouvoir ainsi que de l’EFF ( Economic Freedom Fight ), ce dernier étant plus virulent. C’est ce que laisse entrevoir leur programme, qui inclut la saisie des terres des blancs pour une redistribution, ainsi qu’une nationalisation des banques et des mines.

Il semble que les partis DA et EFF souhaitent être des codirigeants des municipalités. Tout est fait pour écarter l’ANC. Engagé dans cette lutte pour le pouvoir, Gwede Mantashe a déclaré : « Dieu a donné à l’ANC sa bénédiction pour diriger l’Afrique du Sud. ».

 

 

Les opposants du président actuel sont bien déterminés à lui mettre des bâtons dans les roues. Un coup d’état peut être envisageable si l’ANC se voit déposséder de toutes ses municipalités importantes. L’ex-président par intérim du pays a par ailleurs déclaré : « On en est arrivé au point où le pays est en pilote automatique ». S’appuyant sur la corruption et l’abus de pouvoir, le parti de Mmusi et celui de Malema mènent des attaques constantes contre le président Zuma.

Pour l’instant, le Cap est contrôlé par le DA. Ce parti fait la campagne sur le thème « Changement ».  Et il essaye de se défaire de la genèse de son histoire qui voulait que ce soit un parti des blancs.

Mbou Sop Yann Cyrille.

 

 

[fbcomments]