Le pape François nomme de nouveaux cardinaux incluant des africains

          Dimanche dernier, le pape François a procédé à la nomination de dix-sept cardinaux. Dans ce lot de nouveaux cardinaux  se trouve un trio africain composé de mauricien Maurice Piat, le centrafricain Dieudonné Nzapalainga et Sébastien Koto Khoarai du Lesotho.         

Le pape François augmente le nombre de cardinaux dans le "sacré collège"

Trois africains nommés cardinaux par le pape François

  Ils sont ainsi trois africains à faire leur entrée dans le cercle très fermé des cardinaux, portant à 15 le nombre de cardinaux du continent noir.

Le “sacré collège” comptant 121 électeurs, le nombre de cardinaux africain porté à 15, est au-dessus de celui de l’Amérique du Nord qui en compte 13, de l’Asie qui en compte 14 et même de l’Océanie qui en a 4.

L’Europe reste en tête du classement avec 54 électeurs, suivi de l’Amérique latine d’où est originaire le pape François, avec 21 électeurs.

            Mais qui sont les nouveaux venus au Vatican ?

Dieudonné Nzapalainga, archevêque de Bangui, il est le plus jeune des trois. Il fait son entrée au “sacré collège” à l’âge de 49 ans.

Dieudonné Nzapalainga est en effet le premier cardinal centrafricain de l’histoire. Le jeune cardinal issu d’une fratrie de 14 enfants, aura découvert la religion chrétienne par l’intermédiaire d’un prêtre spiritain et gagné le sacerdoce en 1997.

Il est notamment réputé en Centrafrique pour être l’un des individus les plus humanitaristes du pays.

C’est sans hésitation que l’archevêque se plie en quatre pour venir en aide aux démunis et aux habitants des quartiers touchés par les violences, il mobilise aussi des acteurs internationaux, le jeune cardinal est notamment le vecteur principal de la visite du pape François à Bangui.

Le père Maurice Piat, originaire de l’Île Maurice et natif de Moka, lui aussi fait son arrivée au Vatican. Il est l’un des plus expérimentés des trois nouveaux. Originaire d’une famille de colons Franco-mauriciens, il a prononcé ses vœux en 1962 après des études en Irlande et en Italie et ordonné prêtre en 1970.

Le nouveau cardinal a occupé de nombreuses fonctions dans son pays d’origine. Parmi lesquelles, Vicaire à la paroisse Saint-François-d ’Assise de Pamplemousse, ensuite curé de la paroisse du cœur immaculée de Marie de rivière du rempart.

Sa consécration au titre d’évêque de Port Louis intervient le 19 Mai 1991 par le cardinal Jean Margeot, fonction qu’il a occupé jusqu’en 2016 avant d’être contraint à démissionner à cause de la limite d’âge.

En plus d’être le plus ancien des trois, Sébastien Koto Khoarai est le plus expérimenté. Né le 11 septembre 1929 à Koaling au Lesotho, il a été nommé prêtre en 1956 à l’âge de 27 ans.

Monseigneur Sébastien aura exercé pendant 37 ans sous la fonction d’évêque, puis celle d’administrateur apostolique au diocèse de Mohale’s Hoek. Il a lui aussi mis fin à ses fonctions à cause de limite d’âge à 75 ans.

Mais lui particulièrement, bien qu’ayant été nommé cardinal, il ne fera pas partie du “sacré collège” des prélats électeurs au Vatican. Le collectif ne compte que des cardinaux n’ayant pas passé l’âge de 80 ans.

Hervé Atangana.

[fbcomments]