Finance islamique : Afriland First Bank veut conquérir le marché ivoirien

Afriland First Bank, groupe bancaire camerounais se lance dans la finance islamique en côte d’Ivoire, à travers sa Filiale locale.

La finance islamique est un secteur en expansion

Afriland First Bank se lance dans la finance islamique en Côte d’Ivoire

L’objectif est de booster le secteur privée ivoirien. Un accord vient en effet d’être trouvé entre une entreprise du secteur privé et la Banque Islamique de Développement (BID). Mais Selon le Directeur Général d’Afriland First Bank Côte d’Ivoire, son institution est une banque dévouée au respect des mœurs africaines.

            La Côte d’Ivoire représente ainsi le second pays sujet au lancement d’une finance islamique par le groupe bancaire camerounais. Le groupe ayant ouvert officiellement en 2015 à Yaoundé, une agence dédiée à la finance islamique.

          

  Mais l’objectif principal ne date pas d’aujourd’hui. En 2000, l’institution bancaire avait déjà lancé un compte spécial sous le nom de « compte de dépôt islamique », dont le but est d’offrir aux personnes de confession musulmane des services bancaires, dans un respect important des préceptes de la religion islamique.

Mais aussi dans la perspective de les aider pour l’accomplissement du pèlerinage à la Mecque.

            Leader dans la finance islamique dans la sous-région d’Afrique centrale, Afriland First Bank fait partie avec Ecobank Cameroun, des cinq cent institutions financières opérant dans le domaine de la finance islamique en Afrique.

Un groupe dont le capital est équivalent à 1000 milliards de dollars, de quoi accroître de manière importante la côte, la crédibilité et l’accès à ce nouveau mode de financement.

            L’institution bancaire qui avant tout, se veut être profondément africaine s’attaque ainsi à un domaine de plus en plus lucratif, surtout dans un environnement comme celui de la Côte d’Ivoire.

Présent sur le sol ivoirien depuis 2014, Afriland First Bank compte bien donner un coup de pouce important à l’économie ivoirienne à travers ses services bancaires classiques et maintenant à travers ce plus, apporté par la finance islamique.

Hervé Atangana

[fbcomments]