Esclavage en Libye : António Guterres donne son avis

La découverte récente de l’esclavage en Libye a été un choc pour l’humanité toute entière. Interrogé par RFI, le secrétaire général des Nations Unies propose une meilleure coopération internationale pour lutter contre les trafiquants d’êtres humains.
L'esclavage en Libye a indigné le monde entier

Entretien avec António Guterres sur l’ esclavage en Libye

Question : António Guterres, le dossier des migrants revient sur le devant de la scène, avec les images de l’esclavage en Libye, qui ont été diffusées par la chaîne CNN et la vague d’indignation qui a suivi. [Mercredi], à la tribune du sommet, vous avez rappelé l’urgence d’agir. Qu’est-ce qui doit être fait, selon vous ?

António Guterres : Je crois qu’il y a deux domaines. Il y a un domaine d’action immédiate ; il faut trouver des solutions immédiates pour des gens qui sont dans des camps, sans aucune condition, qui vivent dans des circonstances absolument intolérables et soumis à cette oppression maintenant des vendeurs d’esclaves.

On a créé une équipe mixte de l’Union africaine, des Nations unies et de l’Union européenne, pour essayer de trouver quelques solutions immédiates, notamment dans le cadre de la protection des réfugiés et du retour organisé vers les pays d’origine, de ceux qui veulent le faire volontairement, pour échapper à cette situation tragique.

Mais il faut trouver des solutions de fond. Et là, il y a trois domaines, à mon avis, essentiels. La politique de coopération pour le développement doit avoir une orientation visant créer des opportunités pour que les gens puissent vivre chez eux en toute dignité.

Et de nombreuses fois la coopération pour le développement a, en effet, coupé les racines des populations, notamment facilité une urbanisation relativement chaotique, comme nous le voyons dans beaucoup de pays africains.

 Il faut en même temps créer des opportunités de migration légale. Il y a différentes formes de migration qu’on peut décrire. Nous avons en Europe un… Lire la suite

Source : Cameroun Info.Net

[fbcomments]