Cameroun: les rapports avec la Suisse

Madame Simonetta Sommaruga, vice-présidente de la Confédération suisse et conseillère fédérale (ministre) en charge du Département fédéral de justice et de police, était au Cameroun le 27 septembre 2014. Les raisons de cette visite ne sont pas les mêmes selon qu’on est à Yaoundé ou qu’on est à Berne. Les nombreuses visites de Paul BIYA, le Président du Cameroun font de plus en plus de remous au sein de l’opinion publique.

<em>Le Cameroun entretient des rapports harmonieux avec la Suisse</em>

Paul Biya – Simonetta Sommagura

De sources proches du Palais fédéral suisse, contrairement à la propagande de la Présidence de la République camerounaise selon laquelle Madame Simonetta Sommaruga, vice-présidente de la Confédération suisse et conseillère fédérale (ministre) en charge du Département fédéral de justice et de police, serait venue au Cameroun pour négocier la libre circulation des diplomates, il faut retenir plutôt que les séjours intempestifs des membres de la délégation pléthorique de Paul Biya (titulaires de passeports diplomatiques et de services) ont été au centre des discussions sous l’emballage de nouveaux accords sur la politique migratoire entre la Suisse et le Cameroun.

En effet, la Suisse n’a aucun intérêt à favoriser la libre circulation des Camerounais titulaires de passeports diplomatiques et/ou de services. La réciprocité, côté suisse, n’a pas d’importance significative pour mériter le déplacement de la Vice-présidente suisse. C’est plutôt le Président camerounais qui a introduit ce sujet de discussion pour les intérêts de sa délégation lors de la rencontre de ce samedi 27 septembre 2014 entre les deux personnalités.

Il faut dire qu’en Suisse et contrairement à la France, c’est le peuple qui dirige (démocratie directe) et qui dicte la conduite à tenir à l’élite qui gouverne. Même si Paul Biya a des amis au sein de l’élite prédatrice suisse, c’est le peuple détient le dernier mot. Ce peuple aujourd’hui est en majorité proche de l’extrême-droite comme dans beaucoup d’autres pays démocratiques. Les principaux partis sont l’Union Démocratique du Centre (UDC, parti nationaliste) au niveau fédéral et le Mouvement Citoyen Genevois (MCG, parti nationaliste) au niveau de l’Etat de Genève.

lire la suite sur http://www.cameroonvoice.com/news/article-news-16494.html

Source : Louis-Marie KAKDEU sur Cameroon Voice

 

[fbcomments]