Crise Anglophone au Cameroun : couvre-feu instauré dans le Nord-Ouest

La Crise Anglophone au Cameroun ne cesse de s’amplifier. Le Préfet de la Mezam, Songo Pierre, a pris la décision d’instaurer un couvre-feu dans son département. L’annonce a été faite ce 8 novembre 2017 à travers la station régionale de la CRTV à Bamenda.

Crise Anglophone au Cameroun, le préfet de la Mezam instaure un couvre-feu

Couvre-feu instauré à Bamenda par le préfet de la Mezam

Selon le communiqué de l’autorité administrative de la Mezam, il est formellement interdit de se déplacer de 22 heures à 5 heures.  L’interdiction de déplacement qui a pris effet le 8 novembre, court jusqu’au 23 novembre 2017 selon l’autorité administrative.

Cette restriction de mouvement intervient au lendemain d’une attaque contre les forces de l’ordre au check-point (point de contrôle) de Bafut où deux gendarmes et au moins un civil ont trouvé la mort dans la nuit du 7 au 8 Novembre 2017.

Dans la même nuit, des échanges de coups de feu ont eu lieu entre les forces de l’ordre et des bandes armées dans deux autres localités de la ville de Bamenda.

Il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’un couvre-feu est instauré dans la ville de Bamenda. En prélude à la déclaration symbolique de l’indépendance du Southern Cameroon le 1er octobre 2017 par des sécessionnistes anglophones, le préfet de la localité, Songo Pierre avait  aussi instauré un couvre-feu le 28 septembre dans le but d’éviter les violences et les débordements.

L’autorité administrative de la Mezam avait imposé une interdiction stricte de se déplacer et avait également demandé la fermeture des frontières. la crise anglophone au Cameroun pousse les populations du Nord-Ouest à s’exiler au Nigeria voisin.

On compte de plus en plus de camerounais qui se  réfugient au Nigeria fuyant les violences dans les zones anphones du pays.

Source : CIN

[fbcomments]