Côte d’Ivoire : jeunes à genoux devant Ouattara

Côte d'Ivoire: les jeunes demandent pardon – KalaraNet.com – Août 2016

Des jeunes d’agenouillent devant le président en Côte d’Ivoire – KalaraNet.com – Août 2016

Les faits se sont déroulés ce vendredi 5 août dans la localité de Bouaké, en Côte d’Ivoire. Une cérémonie organisée spécialement pour demander pardon au président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a eu lieu.

Pour comprendre la beauté de cet acte, il faudrait savoir que le 22 juillet 2016, des violences ont secoué la Côte d’Ivoire, lors de manifestations contre la facturation d’électricité jugée hors entendement. Pendant ces manifestations, un jeune ivoirien a perdu la vie, et ce par balle. Culpabilisant, les jeunes de Bouaké ont exprimé leur désir de demander pardon au président. Chose de faite.

La cérémonie a effectivement eu lieu, et plusieurs jeunes se sont mis à genoux publiquement pour exprimer leurs regrets. Représentant le président, le ministre de l’intérieur et le frère d’Alassane Ouattara étaient présents à la cérémonie.

Il faut dire qu’il est plus que compréhensible que le peuple ivoirien soit prêt à tout pour préserver la paix sur son territoire. Elle sait en effet à quel point la guerre peut être destructrice et ravageuse. Nous nous souviendront à jamais de celle qui eut lieu à la veille de la prise de pouvoir par l’actuel président de la Côte d’Ivoire.

Le massacre fut  plus que traumatisant, et la douleur plus qu’immense. Aujourd’hui encore, certaines personnes  n’ont pas fini d’être jugés car considérées comme impliquées directement ou indirectement dans les soulèvements. Considéré comme principal responsable, l’ex-président Laurent Gbagbo fut mis aux arrêts, avec sa femme et quelques-uns de ses proches .

 

 

 

Lors de son discours introduisant sa prise de pouvoir, Alassane Ouattara avait tenu à demander pardon aux peuples ivoiriens pour les plus que désolants évènements des élections. Le peuple ivoirien cherche ainsi et désormais l’unité, et est prêt à suivre son nouveau leader sur cette lancée.

Cette cérémonie se tient juste quelques jours après qu’un communiqué informant la prochaine mise sur pied d’ordinateurs « made in Côte d’Ivoire » ,fut publié.

Rédigé par Dona Belibi

[fbcomments]