COP22 : quel enjeu pour l’Afrique ?

COP22 à Marrakech

COP22 ,cette année en Afrique

1995, c’est l’année pendant laquelle s’est tenue la première conférence internationale basée sur les questions d’environnement. Depuis cette date, la COP réunit chaque année des centaines de pays du monde autour des questions du climat et de la lutte contre le réchauffement climatique. À cause de la complexité des sujets abordés, il est donc question pour ces pays de débattre sur les enjeux et les problématiques liées à l’environnement, l’économie, le sociale et même le diplomatique. Après la COP21 à paris, l’événement est de retour en Afrique, après la COP7 à Marrakech au Maroc, la COP12 à Nairobi au Kenya et la COP17 à Durban en Afrique du Sud. Marrakech a le privilège d’accueillir de nouveau l’événement,COP22 qui se tiendra du 7 au 18 Novembre prochain.

De retour sur le continent noir après son escale à Paris l’année dernière, la COP22 est l’occasion pour le monde en général et surtout pour l’Afrique de faire un bilan sur son environnement. Avec pour thème « Préserver l’environnement dans l’intérêt des générations présentes et futures ». Les participants auront en feuille de route de nombreuses questions notamment, sur l’évolution du climat avec réchauffement climatique, l’élévation du niveau de la mer, la gestion des gaz à effet de serre et bien d’autres. On ne peut donc s’empêcher de se poser la question de la part de l’Afrique dans ce changement, de ses responsabilités et de ses enjeux. La réponse sera surement au rendez vous lors de cette conférence.

Dans le cas particulier de l’Afrique, ce serait l’occasion, de connaître l’évolution et l’impact du changement climatique sur le continent, l’impact de la croissance de la population, la gestion des bassins versants et hydrauliques.

De nombreuses préoccupations sur l’agriculture et la sécurité alimentaire et bien entendu sur le peuplement, sur l’industrialisation et les transports. Ce qui nous conduit à l’accord de Paris sur l’environnement qui vise à limiter la hausse de la température de la planète en deçà de 2°C, par rapport aux périodes préindustrielles (1880-1899). Pour ce faire, les États se sont fixés l’objectif de réduire leurs émissions de CO2 de 50% d’ici à 2050, et de 100% d’ici à 2100.

La COP22 est donc l’occasion idéale pour l’Afrique de connaître ses forces et ses faiblesses dans l’enjeu lié à son environnement. Et le fait qu’elle soit la terre qui accueille la conférence sur l’environnement est un atout majeur.

Hervé Atangana

 

[fbcomments]