Camtel : plus que de beaux bâtiments

Lorsqu’on parle de Camtel, il faut entendre par là une société créée par le décret n° 98/198 du 14/09/1998, à la suite de la libéralisation du secteur des télécommunications, objet de la loi n°94/014 du 14/07/1998.

Camtel est le pionnier du développement de la télécommunication au Cameroun

Camtel : société de télécommunications

Autrefois on parlait d’Intelcam, une société qui avait un capital de 50 000 000 FCFA et plusieurs actionnaires. Pour des raisons politiques et économiques, Intelcam et Minpostel ont été l’objet d’une fusion en vue de la création d’une société unique. Aujourd’hui, les actionnaires sont l’État du Cameroun et la SNI.

L’année 2005 a été une date importante pour les employés de Camtel, date qu’ils n’oublieront pas de sitôt. C’est cette année que l’entreprise a lancé le CT-phone. Comme son slogan l’indique, « Et ce n’est pas fini ! ».Pour pouvoir fidéliser sa clientèle elle s’emploie à travailler à la stabilité et la fiabilité du réseau.

Malgré le statut que lui confère ses missions publiques ( entreprise d’État), elle a eu la joie de s’imposer sur le marché national en réalisant certains grands projets : l’implantation et la modernisation du réseau Internet, la mise en œuvre du réseau mobile, la réalisation de la phase 3 du projet Backbone national en fibre optique, le portail agro-pastoral du Cameroun ainsi que l’exploitation des câbles sous-marins à fibre optique SAT3/WASC/SAFE, WACS et Main One (NCS²).

Le 16 juin dernier, ce géant des télécommunications et la célèbre compagnie de transfert d’argent à savoir Express Union, ont signé une convention qui avait pour but la facilitation du paiement des factures de téléphone et d’Internet. Par conséquent, il est désormais possible de régler les factures Camtel par Express Union. Un peu plus loin, en octobre 2015, Camtel a signé une convention pour la réalisation d’un projet de construction de câbles sous-marins d’une valeur de 280 milliards de FCFA. Le directeur général explique que l’entreprise a la détermination de se « mettre en bonne voie sur les autoroutes de la communication. Définitivement ».

Mbou Sop Yann Cyrille

[fbcomments]