Brésil : frontière sur surveillance pour les J.O

Brésil, les lisières sur protection militaires

Brésil, ses frontières sur surveillance

À quelques jours des J.O  les mesures de protection ont encore été renforcées. Les contrôles aux extrémités seront multipliés  en particulier au niveau du Paraguay et de l’Argentine. 17 000 kilomètres : c’est l‘étendue des démarcations que le Brésil partage avec une dizaine de pays. La région autour de la ville brésilienne de Foz do Iguaçu est un point de passage très connu pour la traite d’armes.

“Une étude est en cours pour comprendre d’où viennent ces armes  dont la majorité n’est pas fabriquée au Brésil  explique Fabiano Bordgnon  chef de la police fédérale à Foz do Iguaçu. “Elles proviennent d’autres pays comme les Etats-Unis  via le Paraguay  et quelles sont les marches à suivre ? Il faut accroître des alliances avec ces pays pour éviter l’entrée des armes au Brésil. “L’intimidation d’un complot révolutionnaire plane sur Rio. L’on se souvient le mois dernier  douze personnes ont été arrêtées  suspectées de planifier une invasion en lien avec l’Etat islamique durant les Jeux olympiques. Ce lundi  le ministre de la Défense Raul Jungmann a reconnu que le Brésil n‘était “pas invulnérable“ à un attentat.

“Si l’on croise quelqu’un de suspect  qui pourrait menacer la sécurité du pays  sa religion n’a aucune importance  peu importe sa race ou sa couleur  nous devons prendre les mesures nécessaires et le signaler aux autorités“  a pour sa part, assurer l’imam de la mosquée de Foz do Iguana.

Après l’attentat de Nice du 14 juillet 2016 qui a fait 84 morts  le Brésil avait conclure de redoubler les troupes armées présentes pour les Jeux. On compte alors près de 85 000 militaires qui seront déployés dès l’ouverture ce vendredi  pour assurer la sécurité de plus de 10 000 athlètes et des 500 000 visiteurs attendus.

La région d’Iguaçu  frontalière avec l’Argentine est déjà placée sous haute surveillance.

Lionel Mingue

[fbcomments]