Bertrand Cantat diffamé mais débouté par la justice suite au suicide de Krisztina Rady

La justice a débouté Bertrand Cantat dans le litige qui l’opposait à François Saubadu. Le tribunal correctionnel de Paris a statué, tout en reconnaissant le caractère diffamatoire des propos tenu par François Saubadu, il a affirmé qu’il était de bonne foi et qu’il était dans «les limites admissibles de la liberté d’expression pour une personne impliquée» dans cette affaire.

a femme de Bertrand Cantat s'est suicidée au domicile conjugal

la justice reconnaît que Bertrand Cantat a été diffamé par François Saubadu

François Saubadu accusait Bertrand Cantat d’avoir joué un rôle dans le suicide en 2010, de Krisztina Rady, épouse de ce dernier. François Saubadu, ancien petit ami de Krisztina Rady rejetait également la faute sur les parents de celle-ci.

Bertrand Cantat était accusé d’avoir exercé une emprise sur sa femme. Ce serait cette terreur psychologique qui l’aurait mené au suicide.

Quant aux parents de Krisztina Rady, François Saubadu les reprochait leur d’inaction envers la situation que vivait leur fille.

 Ils seraient donc coupables au même titre que Bertrand Cantat car, ils « restaient les bras croisés » face au drame de leur fille. Ces propos avaient été tenus en 2013.

Outrés et insultés, Bertrand Cantat et les parents de sa femme ont saisi la justice. François Saubadu était ainsi poursuivi par la famille de la défunte pour diffamation à leur égard.

Si la justice avait dans un premier temps mis en délibéré le demandeur, François Saubadu, ce dernier a finalement été relaxé. La justice statuant, bien que malgré les propos de Saubadu avaient un caractère diffamatoire, ceux-ci étaient de bonne foi.

C’est quelque peu satisfait que le clan Cantat a reçu cette décision du tribunal correctionnel de Paris.  L’avocat du chanteur Bertrand Cantat a déclaré que l’important pour son client était que le caractère diffamatoire des propos de François Saubadu à son égard soit reconnu.

Si François Saubadu peut se réjouir de ne pas avoir été condamné pour diffamation, il perd cependant  une bataille puisque sa demande d’ouvrir une enquête sur la mort de Krisztina Rady a été rejetée.

Clovis Mballa.

[fbcomments]