Renaud Lavillenie : la grosse déception

Le chamipon olympique 2012 Renaud Lavillenie – KalaraNet.com – Août 2016

Renaud Lavillenie du saut à la perche – KalaraNet.com – Août 2016

Déception et frustration, malgré la médaille d’argent remportée en finale du saut à la perche à Rio mardi dernier. Le Français Renaud Lavillenie a perdu sa couronne olympique au profit du Brésilien Thiago Braz Da Silva. Pour cause, un public très peu fair-play selon lui, mais beaucoup de point positifs, le Français a tout simplement pris rendez-vous pour Tokyo dans 4 ans.

Il faut dire que bien avant de tenter son dernier, l’athlète français avait le moral presque à zéro. Face à lui un brésilien porté par le public carioca, Thiago Braz à battu son record personnel de dix centimètres, à peine quelques instants avant le saut du Français.

Avec un dernier saut raté à 6,08 mètres, le français lui se contentera de la seconde place avec son saut à 5,98 mètres très peu devant les 6.03 mètres qui donnent la médaille d’Or au brésilien.

Un échec très amer pour le champion olympique 2012. Il déclarera quelques instants plus tard avec un air de modestie « j’ai tout donné ». Ces propos voilaient vraisemblablement une amertume profonde. Après cette finale, la langue du Français a vite fait de se délier.

Si les spectateurs brésiliens ont porté leurs athlètes pendant toute la durée du concours, leurs adversaires devaient supporter tout le contraire, des huées et des sifflets.

Le Français a notamment déclaré que « les spectateurs du stade olympique n’ont pas de respect pour les valeurs olympiques » en congratulant tout de même son adversaire brésilien. Il ne se retiendra pas de comparer l’athlétisme à un match de foot en précisant que « l’athlétisme n’est pas un match de foot, si c’est pour siffler qu’ils restent chez eux devant la télévision ». Renaud Lavillenie aura traversé ce qu’il a qualifié d’« une ambiance très étonnante » pour un stade olympique.

 

 

 

Le champion olympique de 2012 est très vite redescendu sur terre, triste réalité pour celui qui aura eu un début de compétition remarquable, et à la hauteur de ses attentes vu qu’il a battu son record olympique.

Mais au fond, se faire battre, de surcroit en finale, par un jeune de 22 ans est sûrement très difficile à avaler. L’entraineur du Français lui s’est montré satisfait de son protégé, mais très surpris de la victoire bu brésilien.

 

Hervé Atangana                

[fbcomments]